Développement Durable : La RDC doit améliorer le budget du secteur de l’énergie

Font size: Decrease font Enlarge font
image Augustin MATATA PONYO MAPON - PM de la RDC

Les Organisations de la Société civile de la République démocratique du Congo (RDC), impliquées dans le suivi du secteur de l’énergie, exhorte le gouvernement à « promouvoir la construction des centrales hydroélectriques de taille moyenne qui  sont moins coûteuses et les énergies renouvelables pour l’électrification rapide des provinces et des Entités territoriales décentralisées non électrifiées ».

Réunies à Kinshasa du 24 au 26 novembre 2015 en « atelier de renforcement des capacités des acteurs de la société civile sur la problématique de l'énergie en RDC », à l'initiative de la Coalition des Organisations de la Société civile pour le suivi des réformes et de l'action publique (CORAP), elles l’ont exhorté à « se doter d’un programme clair en vue d’honorer ses engagements vis-à-vis de l’Initiative +Energie pour Tous+ ».

Dans leur Déclaration lue par Mme Madeleine Andeka, ont demandé au gouvernement congolais d’« améliorer le budget du secteur de l’énergie conformément à ses engagements pour les Objectifs de Développement Durable ; de veiller à l’indemnisation des familles affectées par la construction des barrages Inga 1 et Inga 2 avant la construction du Barrage Inga 3 BC ».

La mise en place d’« une politique responsable et juste de relocalisation et d'indemnisation,  des populations vivant dans le site lors de la mise en œuvre d’INGA 3; l’affectation d’au moins 50% de l'électricité qui sera produite dans le cadre du Grand Inga aux besoins de la population congolaise ; la prise des mesures d'application de la loi portant l'électricité », sont également les recommandations faites au gouvernement dans la Déclaration suivante.

== // ==

DECLARATION DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE IMPLIQUEES DANS LE SECTEUR DE L’ENERGIE EN RDC

Nous, Organisations de la Société Civile,  impliquées dans le suivi du secteur de l’énergie;

Réunies à Kinshasa en date du 24 au 26 Novembre 2015, à l'initiative de la Coalition des Organisations de la Société Civile pour le Suivi des Réformes et de l'Action Publique, CORAP en sigle, dans la salle des conférences de la Paroisse Sacré-Cœur, en atelier de renforcement des capacités des acteurs de la société civile sur la problématique de l'énergie en RDC, dans le cadre du  Projet d’appui au plaidoyer pour l’accès inclusif de la population à l’énergie;

Conscientes de l’intérêt socio-économique que peut procurer le projet Inga 3,

Rappelons, toutefois, que les aspects de la gouvernance, de la transparence, de la dignité humaine et du respect des normes socio-environnementales, et de faisabilité technique exigées pour la mise en œuvre des grands projets de développement, doivent être pris en compte.

Ainsi donc, à  l'issu des travaux, nous avons relevé les constats suivants:

  • l'absence des mesures d'application de la loi portant sur le secteur de l'électricité;  
  • la non mise en place de l'autorité de régulation du secteur de l'énergie;
  • la répartition inéquitable de la clé de l'énergie électrique qui sera produite par INGA3  basse chute en défaveur de la population; 
  • la crainte que le projet INGA3 n'entraine un endettement colossal pour la RDC; 
  • les impacts sociaux et environnementaux de INGA 3  ne soient pas suffisamment pris en compte au regard des standards internationaux et des règles de la Commission Mondiale des Barrages (CMB);
  • les études de faisabilité limitées seulement au Projet Inga 3 BC; 
  • la mise en œuvre de la politique et la promotion des énergies renouvelables  comme alternatives aux grands  barrages hydroélectriques;
  • la faible implication effective de la Société Civile dans l'initiative l'"Energie pour tous". 

Conscients de notre rôle déterminant en tant qu’acteur clé dans le secteur de l'énergie, nous recommandons :

1. Au Gouvernement de la République

- De promouvoir la construction des centrales de  taille moyenne qui  sont moins coûteuses et les énergies renouvelables pour l’électrification rapide des provinces et des Entités Territoriales Décentralisées non électrifiées ;

- De se doter d’un programme clair en vue d’honorer ses engagements vis-à-vis de l’Initiative « Energie pour Tous » ;

- D’améliorer le budget du secteur de l’énergie conformément à ses engagements pour les Objectifs de Développement Durable ;

- De veiller à l’indemnisation des familles affectées par la construction des barrages Inga 1 et Inga 2 avant la construction du Barrage Inga 3 BC ;

- De mettre en place une politique responsable et juste de relocalisation et d'indemnisation,  des populations vivant dans le site lors de la mise en œuvre d’INGA 3;

- D'affecter au moins 50% de l'électricité qui sera produite dans le cadre du Grand Inga aux besoins de la population congolaise ;

- De prendre des mesures d'application de la loi portant l'électricité

2.    Au Chargé de mission de l’Agence pour le Développement et la Promotion du Projet Grand Inga

La prise en compte des engagements pris par le Gouvernement auprès de la Banque Mondiale d’impliquer la Société Civile au Conseil d’Administration de l’ADPI ;

- De rester ouvert aux revendications de la Société Civile qui tient à ce que ce projet puisse bénéficier en premier lieu aux populations congolaises ;

- D’accélérer l’exécution des études de faisabilité complémentaires dans le cadre du Projet Inga 3 BC ;

- De diligenter les études cumulatives d'impacts pour le Projet Grand Inga;

- De consolider l'implication de la Société Civile et les Communautés locales dans toutes les phases du développement du Projet Inga 3 BC ;

3. Au Parlement

- De veiller à ce que la loi sur Inga 3 en chantier soit conforme aux autres lois de la République et de tenir compte du droit au développement;

- D'examiner minutieusement les accords de financement futurs pour que ceux-ci ne plongent pas de nouveau le pays dans le surendettement;

- D'exercer les prérogatives qui lui sont dévolues dans le suivi du Projet Inga 3 BC;

- D'influer pour la mise en œuvre du plan national sur les énergies renouvelables pour accélérer l'accès à l'énergie pour tous surtout dans les milieux ruraux.

4. A la Société Civile et aux communautés locales

- De faire le monitoring de tous les projets développés  dans le secteur de l'énergie;

- De se mobiliser pour que les populations congolaises puissent être les premiers bénéficiaires du développement du site d'Inga.

Fait à Kinshasa, le 26 Novembre  2015


Cet article a été lu 2675 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0