A travers un journaliste : «Joseph KABILA» denonce les origines rwandaises de Kamerhe !

Font size: Decrease font Enlarge font
image Vital KAMERHE

Dans l’extrait video ci-dessous Monsieur Gabriel Mokia témoigne avoir suivi  il y a quelques jours en direct sur la chaine nationale congolaise, RTNC, le journaliste collabo Lushima dénoncer les origines rwandaises de Vital Kamerhe. Il déclare avoir appelé sur le champ Vital Kamerhe qui lui a dit être en train de suivre, lui aussi, la même émission. Sans plus.

Gabriel MOKIA demande que Vital Kamerhe porte plainte contre Monsieur Lushima et  consorts, ses anciens comparses de la majorité présidentielle, s’il estime que toutes ces allégations sont fausses et diffamatoires. Monsieur Mokia demande aussi dans la foulée la dissolution  du PPRD puisque la législation congolaise ne permet pas à un étranger de créer un parti politique en RDC. Ainsi va la République bananière du Congo avec un imposteur rwandais à la tête du pays et ses vrais faux opposants tout aussi rwandais ! 

Ce nouvel épisode glauque de la vie politique congolaise  devrait amener les congolais à méditer un peu plus encore sur ce qui se passe réellement dans leur pays et à en tirer véritablement les conséquences qui s’imposent.

Maintenant que tout Congolais, y compris les collabos comme Monsieur Mende, reconnait enfin que la RDC est un pays occupé, ce qu’a toujours dénoncé Monsieur Honoré Ngbanda, doit-on continuer à prendre à la légère toutes ces zones  d’ombre qui persistent   dans les CV et autres biographies de certains de ceux qui se précipitent déjà dans la course au pouvoir, au risque de faire passer les congolais  pour  une bande  d’inconscients et d’irresponsables? Les cas de Bosco Ntanganda et de Laurent Nkundabatware, qu’on nous présentait hier comme des congolais, et qui revendiquent aujourd’hui eux-mêmes leur nationalité rwandaise révèlent le degré élevé d’infiltration de notre armée et de nos institutions. Après avoir allègrement semé la mort et la désolation sur le territoire congolais en complicité flagrante avec celui qui les a nommés et  attribué des grades de généraux de l’armée congolaise, voilà que ces criminels jettent le masque.

Ce que Monsieur Mokia relève ici en relayant les propos du collabo Lushima devrait  interpeller les congolais sur le contexte inquiétant dans lequel certains veulent à tout prix  les amener de nouveau à participer à des élections qui ressemblent à une marche vers l’abattoir, avec aux commandes l’abbé sataniste de triste mémoire,  Appolinaire Malu Malu. Faut-il qu’à chaque scrutin les congolais continuent à fredonner la chanson “zongisa ye na Rwanda” comme ce fut le cas lors des élections précédentes de 2006 et 2011? Le simple fait de chanter ainsi et d’aller aux urnes ensuite ne prouve-t-il pas que les congolais qui acceptent de cautionner de tels scrutins électoraux en y participant, acceptent aussi consciemment ou inconsciemment,  de se mettre  hors-la-loi pour accompagner  eux mêmes  une bande de malfrats dans leur ”casse électoral”?

Dans ce même registre, l’ autre cas aberrant auquel les congolais sont confrontés est sans nul doute celui de Kengo wa Dondo, l’actuel président du Senat de la RDC. Il n’a jamais caché par ailleurs les origines étrangères de ses parents, comme en témoigne l’un des reportages réalisés sur lui par le journal “Jeune Afrique”. Dans cet article, chose appréciable, il reconnaissait en toute transparence les origines rwandaises de sa mère et les origines juives-polonaises de son père biologique.

Au regard donc de la législation congolaise, il ne pouvait pas être candidat aux élections présidentielles en RDC pour lesquelles la loi exige qu’il soit de père et de mère congolais. “Dura lex sed lex”, la loi est dure mais c’est la loi. Celui que quelques politiciens congolais égarés viennent de designer dans le ridicule comme autorité “morale”  n’a pourtant pas hésité à  transgresser sciemment la loi avec l’hallucinante “bénédiction” du président de la CENI qui a validé sa candidature !  Et comme si cela ne suffisait pas, une fois son forfait accompli et le scrutin électoral terminé, Leon Lobitch Kengo wa Dondo est tranquillement retourné présider le sénat  congolais,  non sans avoir au passage été décoré de la” légion d’honneur” dans un certain pays ami et pour on ne sait quel obscure service rendu et inconnu des congolais !  On marche sur la tête en RDC !

Toutes ces aberrations ne trouvent leur explication que dans le fait que la RDC est aujourd’hui un pays occupé et que ceux qui ont fait main basse sur ce pays se protègent les uns les autres. C’est ainsi que Vital Kamerhe, qui défraie aujourd’hui la chronique, lorsqu’il était président de l’assemblée nationale a fait voter un “moratoire” permettant de couvrir les nombreux députes de nationalités étrangères qui  siègent frauduleusement au parlement de la RDC avec la complicité du gouvernent d’occupation. Etant lui même le premier concerné, il n’a fait que sauver sa tête et sans doute à terme, celle de son frère l’imposteur rwandais qui préside la RDC, Hyppolite Kanambe alias “Joseph Kabila”.

Empêtre dans tous ses mensonges, Vital Kamerhe ne répond plus. Comment le ferait-il d’ailleurs  alors que les éléments relevés au sujet de ses véritables origines parlent d’eux-mêmes.

Aux dernières nouvelles, Kamerhe et ses hommes de confiance multiplient les contacts et même les tentatives de corruption auprès de certains patriotes  congolais qui dénoncent haut et  fort son imposture.

Les résistants congolais ne le diront jamais assez : c’est tout le système en place qu’il faut détruire pour que le peuple congolais puissent réellement reprendre le destin de la RDC en main. Comme le disent déjà certains kinois : accepter de retourner aux urnes en 2016 avec cette bande d’individus c’est accepter de voter pour sa propre mort. La libération d’abord et les élections ensuite. A bon entendeur,,,

Paris, le 15 Mars 2014

Candide OKEKE

L’OEIL DU PATRIOTE


Cet article a été lu 20717 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
3.00