Justice selon «KABILA» : Un journaliste interpellé par l'ANR pour avoir diffusé les informations sur la défection du colonel TSHIBANGU

Font size: Decrease font Enlarge font
image Joseph KABILA - President sortant de la RDC

Le journaliste Pierre-Sosthène Kambidi a été interpellé le 28 août 2012 par des éléments de l'Agence nationale des Renseignements (ANR/Kananga). Avant son interpellation, Pierre-Sosthène Kambidi a reçu plusieurs appels téléphoniques anonymes depuis le 17 août 2012. Les auteurs de ces appels proféraient des menaces à son encontre, reprochant au journaliste d'avoir diffusé sur  les antennes de la Radio-Télé Chrétienne, le 16 août 2012, une information sur la défection du colonel John Tshibangu, ex-commandant de la région militaire du Kasaï occidental, qui a créé un mouvement rebelle dénommé "  Mouvement pour la revendication de la vérité des urnes ".

Pierre-Sosthène Kambidi, journaliste à la Radio-Télé Chrétienne (RTC), émettant à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï occidental, a été transféré hier jeudi 30 août 2012 à Kinshasa. Le journaliste est accusé par l'ANR/Kananga d'avoir diffusé les informations sur la défection du colonel John Tshibangu.

Avant son transfert à Kinshasa, Kambidi a subi un interrogatoire serré sur ses relations avec le RCD, Fortunat Kasongo et le colonel Tshibangu.

Pour rappel, le journaliste a été interpellé le 28 août 2012 par des éléments de l'Agence nationale des Renseignements (ANR/Kananga) et embarqué dans une jeep avant d'être conduit au bureau local de l'ANR. Aucune explication n'a été fournie au journaliste sur le motif de son arrestation.

Avant son interpellation, Pierre-Sosthène Kambidi a reçu plusieurs appels téléphoniques anonymes depuis le 17 août 2012.

Les auteurs de ces appels proféraient des menaces à son encontre, reprochant au journaliste d'avoir diffusé sur  les antennes de la Radio-Télé Chrétienne, le 16 août 2012, une information sur la défection du colonel John Tshibangu, ex-commandant de la région militaire du Kasaï occidental, qui a créé un mouvement rebelle dénommé "  Mouvement pour la revendication de la vérité des urnes ", lequel s'est retranché dans la province voisine du Kasaï oriental.

Kambidi avait également fait intervenir Valentin Mubake de l'UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) qui a déclaré que "  le régime illégal du président Joseph Kabila était à sa fin. "

Avant Kambidi,  Fortunat Kasongo, directeur de la Radiotélévision Autonome du Sud Kasaï (RTAS), émettant à Miabi, à environ 30 Kms de Mbuji-Mayi, Chef-lieu de la province du Kasaï oriental, a été arrêté le 14 août 2012 dans cette localité.

Il a été amené à Mbuji-Mayi avant d'être transféré à Kinshasa le 26 août 2012, par l'Agence nationale des renseignements (ANR). Le journaliste est accusé d'avoir reçu à son domicile, le 13 août 2012, le colonel John Tshibangu.

A la suite de son arrestation, la Radio-Télévision Autonome du Sud Kasaï (RTAS) a été mise à sac par les éléments des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC).

Depuis la défection du colonel Tshibangu, le climat de terreur et d'intimidation des journalistes et des médias qui s'est installé dans les provinces de deux Kasaï, déplore les organisations de la société civile de défense et de promotion de la liberté de la presse.

[Godé Kalonji Mukendi]


Cet article a été lu 11301 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0