RDC : Il y a 26 ans, s’étegnait le roi de la guitare, Nico KASANDA

Font size: Decrease font Enlarge font
image Nico KASANDA

La chanteuse Photas dépose une gerbe de fleurs sur la tombe de Nico Kasanda.

On ne peut pas parler des orchestres African Jazz, African Fiesta et African Fiesta Sukisa sans citer le nom de Nico Kasanda wa Mikalayi, surnommé Docteur Nico. Pour preuve, même un grand musicien américain l’avait pris pour maître. Ce virtuose de la guitare s’est éteint il y a déjà 26 ans, et hier jeudi 22 septembre est l’anniversaire de sa mort.

C’est ainsi que pour rendre hommage au soliste à la guitare hawaïenne, Mme Photas est venue du Katanga pour déposer une couronne de fleur ce jeudi 22 septembre 2011 au cimetière de Gombe.

Celle dont nous parlons a été musicienne dans l’orchestre African Fiesta. Présentée à Nicolas Kasanda par M. Mudiayi – le dandy qui était toujours en nœud papillon – lors d’une production de l’African Fiesta à Kinshasa, Mme Photas est la chanteuse qui a participé à Bruxelles aux premiers enregistrements de cet orchestre.

Sa voix a été mêlée à celle de Rochereau Tabu Ley, Mujos et Pablito dans des œuvres telles que «Pesa le tout», «Ninzi», «Paquita», «Rochereau Pascal», «Fiesta kombo ya sika», «Ivi», «Biantondi Kasanda». Sa propre composition dans cet ensemble musical est intitulée : «Agana lake».

Aujourd’hui mère, grand’mère et mémé, Photas s’est tournée à la prière. Son geste est d’une haute portée. Car, malgré sa maladie, elle a accepté de venir rendre hommage à celui qui l’avait admise dans l’orchestre African Fiesta.

Il faut noter qu’en 1995, c’est Me Kalala Muena Mpala de l’orchestre African’Ambiance qui l’a appelée à Kinshasa, et elle répond à cette invitation en 2011. Mieux vaut tard que jamais, dit-on.

Par Donatien Ngandu Mupompa


Cet article a été lu 7880 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (7 posted):

Sony Ericsson Xperia Arc S on 16/11/2011 00:27:49
avatar
i found this blog much informative for me...
Thumbs Up Thumbs Down
0
Nestor on 24/09/2011 03:47:17
avatar
@Mankaka Nsoni,

Tu confonds certainement un "artiste à succès " et un virtuose et génie. On peut bien jouer un tube et emporter le monde, mais réaliser une oeuvre qui reste et marquer intemporellement les mémoires et esprits, ça c'est autre chose. Où sont les oeuvres de Guvano ? et de Gery ? Ils ont été excellents mais le génie du Docteur Nico, avec la complicité de son frère Dechaud (à la Rthmique), n'est pas comparable. Ce dernier s'est fait attribué le prix de meilleurs "guitare rythmique" aux USA aux années 90.

Un tube n'est généralement pas une chanson admirable et riche capable de traverser les temps. car généralement réputé "creux". Ce terme avait été utilisé pour qualifier les chansons de Cloclo (Claude François) qui n'avaient de profondeur mais qui étaient à grand succès.
Thumbs Up Thumbs Down
1
Mankaka Nsoni on 24/09/2011 02:55:23
avatar
Simeon ,
Oui si vous trouvez que je suis tribaliste , laissez moi vous dire que j' en suis très très fier ! Et pour vous le confirmer je vous dis que je suis d' abord ne kongo avant d' être congolais contrairement à mon frère Gaston Medard qui est d' abord congolais.
Thumbs Up Thumbs Down
-1
simeon on 23/09/2011 23:45:23
avatar
nsoni t vraiment tribaliste demulu ça vient faire quoi dans ce débat tu es du bas congo moi je suis de bandundu mais tout le monde sait quand on parle de la guitare au congo on voit docteur nico car il a introduit la mi solo dans la musique congolaise c 'est le roi de la guitare si le grand maitre franco l'admettait ki es tu pour contester sait tu gratter à la guitare?
Thumbs Up Thumbs Down
1
Gaston Médard on 23/09/2011 10:44:53
avatar
Mon Frère Manjkaka Nsoni,

Je suis d'abord congolais, et mon village d'origine est Tshela, mon père de Loango, et ma mère est de Maduda.
Je n'ai pas renié la cohorte de virtuoses que le Congo a eue et qui a fait le bonheur de notre musique en son temps. Mais le Docteur Nico est un cas atypique autant par la richesse de ses compositions en un temps record et par le fait que bien entendu avant lui il y eut un vide; donc il a émergé ex nihilo (à partir de rien). Les autres n'ont émergé que sur ses pas bien que chacun avec son doigté. Tu as oublié Mavatiku Visi, Bavon Marie-marie (le frère cadet de Franco). Docteur Nico est le seul a avoir laissé un patrimoine palpable aujourd'hui, et admiré à juste titre dans le monde loin de sima Ekoli qui nous donne de cauchemars. Imagine un peu si tu as en songe (rêve) ce genre de danses (sima ekoli) ! Il y a de quoi se réveiller et faire la prière !
Thumbs Up Thumbs Down
2
Manjkaka Nsoni on 23/09/2011 08:01:52
avatar
Gaston Medard ,
Yo ozali sûrement demulu ... Les virtuoses de la guitare le congo en a connu d' autres :
Guvano Vangu qui avait rélegué le "docteur" au rang d' infirmier , pépé Fely Manuaku ... Et que dire de Gery Gerard des Bantous de la capitale ? Ce dernier est un natif de Sona bata (bas congo)emmigré au congo d' en face . Il suffit d' écouter les tubes tels que masuwa et autres , docteur Nico ne pouvait pas rivaliser avec cce monsieur là .
Je reconnais les qualités et les mérites de docteur Nico mais dire qu'il était intouchable c' est de la mauvaise fois . Et avez vous des preuves que c' est Franco qui lui en voulait ?
Thumbs Up Thumbs Down
-1
1 2 next total: 7 | displaying: 1 - 6

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0