RDC : Les congolais exhortés à s'approprier le discours de Barack Obama

Font size: Decrease font Enlarge font
image Barack OBAMA - AU speech

Le discours de Barack Obama tenu ce mardi 28 juillet devant l'Union africaine à Addis Abeba en Ethiopie restera marqué dans la mémoire, car il est la première allocution d'un président américain faite devant l'organisation panafricaine. Ce speech a été marqué par certains temps forts notamment les investissements dans un contexte largement dominé par les chinois, la sécurité, la démocratie, les droits humains, la lutte contre le terrorisme. Au delà de ses valeurs symboliques, le discours du président américain a une résonance forte auprès de jeunes africains et sa force réside dans sa liberté de ton. Barack Obama s'est exprimé de manière ferme contrairement  à  certains dirigeants européens scotchés à leur position. En dehors des priorités économiques qui ont contraint le président américain de vendre l'image des Etats Unis d'Amérique pour un  partenariat durable bénéfique à l'Afrique et créateur d'emplois pour ne pas laisser trop de place à la Chine dont le partenariat enrichit seulement les oligarques au pouvoir, Barack Obama n'a pas hésité à tancer les présidents africains qui  s'incrustent dans leurs fauteuils.

En réitérant le message contre tous ces chefs d'Etat , monsieur Joseph Kabila doit se sentir le plus concerné malgré cette  arrogance débitée dans un  tissu  d'inepties par le ministre congolais de "démenti" Mr Mende . Qui ignore aujourd'hui que la Rdc est un exemple de démocrature . Le président américain en déclarant  : " Quand les journalistes sont mis derrière les barreaux pour avoir fait leur travail, des militants sont menacés , ... alors il y a une démocratie qui n'en a que le nom mais pas le contenu " cela illustre la situation actuelle de la Rdc et  ajoutons " à  côté d'une nouvelle richesse, des centaines de millions d'africains  continuent de souffrir d'une extrême pauvreté. A côte de plate-formes d'innovation, de nombreux africains restent entassés dans des bidonvilles  sans électricité ou eau courante, un niveau de pauvreté qui est une violence envers la dignité humaine  " , les congolais doivent se mettre tous débout comme un seul homme pour faire partir Kabila à la fin de son mandat advienne que pourra.

Décryptant ce qui apparaît primordial pour les jeunes congolais afin de prendre la mesure d'un nouveau cadre de pensée et d'action pour l'alternance politique en Rdc , les congolais doivent prendre leurs responsabilités afin de s'assumer puisque le salut ne viendra que par leurs efforts personnels. Les burkinabé surtout la fresque la plus importante de la mobilisation, les jeunes sont arrivés au bout d'un système dictatorial grâce à leur détermination qui a trouvé des relais auprès de la société civile , et au Burundi la mobilisation contre le départ de Pierre Nkurunziza  a échoué c'est par l'absence de détermination dans  mobilisation au niveau national et par l'absence des relais auprès de la société civile affaiblie par le manque des leaders.

Il  faut que les jeunes congolais cessent de rêver  de la contribution   extérieure dans le départ de Kabila du pouvoir. Le  président américain est resté précis pour  ce point  de vue . Dans sa communication faite aux jeunes africains à Washington le 28 juillet 2014, Barack Obama  avait expliqué que  le destin de tout un continent était entre leurs mains. "Mais il ne faut que la jeunesse se trompe sur l'idée selon laquelle " il y aurait une voie africaine " pour le développement  intégré . Faire les choses à l'africaine , ce n'est pas arrivé au pouvoir et d'un coup avoir deux milliards de dollars sur un compte en banque en Suisse " avait il déclaré. D'ailleurs , dans son discours à la New Economic School de Moscou le  7 juillet 2009, Barack Obama avait dit : " soyons clairs: L' Amérique  ne peut pas et ne doit pas chercher à imposer un quelconque système de gouvernement à u  autre pays. Elle ne doit pas non plus se permettre de choisir le parti ou l'individu qui devrait diriger un pays . Nous ne sommes pas toujours comportés correctement à ce niveau " . Quant à la corruption,le président américain a souligné que " seuls les africains peuvent mettre fin à la corruption dans leurs pays " en ajoutant que les " USA  aideraient les pays africains décidés à combattre les circuits financiers illicites à prendre des mesures ".

Les congolais doivent  se battre jusqu' aux prix de leur sueur . Nous ne pouvons rester debout à toujours regarder les voleurs de la république appauvrir davantage le peuple qui a droit à la dignité humaine. Nous exhortons tous les jeunes congolais de s'approprier le discours de Bararck Obama au service de ce combat d'alternance politique afin de rejeter dans la poubelle de l'histoire le symbole de l'asservissement. Unissons tous nos efforts pour combattre Joseph Kabila et tout son entourage pour le changement des élites au pouvoir. La  terre que Dieu nous a donnée  est pour nous tous.

[Professeur Florent Kaniki]


Cet article a été lu 4175 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0