En Mauritanie, une hausse de 30 et 50% des salaires des fonctionnaires

Font size: Decrease font Enlarge font
image Mohamed Ould Abdel Aziz

Le président Aziz, élu une première fois en 2009 et réélu en juin pour un nouveau mandat de cinq ans, a annoncé une hausse des salaires des fonctionnaires en Mauritanie. Ces augmentations sont de "50% du salaire de base pour les travailleurs qui perçoivent des sommes inférieures ou égales à 100. 000 ouguiyas (250 euros) et de 30% du salaire de base pour ceux dont les salaires dépassent les 100. 000 ouguiyas", a dit M. Aziz.

Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a annoncé une hausse de 30 et 50% des salaires des fonctionnaires, une mesure applicable à partir de janvier, a-t-on appris vendredi de source officielle.

"Nous avons décidé une augmentation considérable des salaires", a déclaré le président Aziz, dans un discours publié vendredi à l'occasion du 54e anniversaire de l'indépendance.

Ces augmentations sont de "50% du salaire de base pour les travailleurs qui perçoivent des sommes inférieures ou égales à 100. 000 ouguiyas (250 euros) et de 30% du salaire de base pour ceux dont les salaires dépassent les 100. 000 ouguiyas", a dit M. Aziz.

Appliquées "à partir du mois de janvier", elles "sont le reflet de l'amélioration continuelle de notre situation économique et de notre volonté sincère de permettre à tous les Mauritaniens de tirer profit de cet essor économique", a-t-il expliqué.

Le président Aziz, élu une première fois en 2009 et réélu en juin pour un nouveau mandat de cinq ans, a indiqué que son premier quinquennat avait été axé sur le renforcement des capacités de son armée "pour défendre nos frontières et garantir la sécurité de nos citoyens" face aux groupes jihadistes.

"Il n'y a plus de place parmi nous aujourd'hui pour les adeptes de l'extrémisme sous toutes ses formes, ni pour ceux qui distillent les messages de haine", a-t-il dit.

Le dirigeant mauritanien a promis de consacrer son deuxième quinquennat "aux secteurs vitaux comme la santé, l'enseignement et les infrastructures".

[Afp]


Cet article a été lu 2261 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0