RDC : «Joseph KABILA» fait assassiner un politicien tanzanien ?

Font size: Decrease font Enlarge font
image Mchungaji Christopher Mtikila

Mchungaji Christopher Mtikila, le politicien tanzanien, qui a déclaré «Kabila est rwandais» et que «les tutsi veulent contrôler la Tanzanie, le Burundi comme ils contrôlent le RDC» à la TV tanzanienne, vient de mourir à cause d'un «accident» in «tempore suspects». Voici les propos tenus par le Révérend Christoffer MTIKILA sur Star TV en Tanzanie : Nous avons aussi une institution de la liberté, Fondation international, qui se trouve partout, en Europe, ici, et ailleurs… Grâce à tout cela, nous cherchons les vérités sur les gens comme Kagame, au sujet de plus de 6 millions des morts maintenant. On ne peut pas se taire sur cette question aussi sensible. Car ces gens-là sont des Tutsis, connus pour leur ambition de construire et de développer un empire Tutsi ici. Ils croient bien qu’ils sont au dessus de tous, et que Dieu leurs a donné le pouvoir sur les autres. Et que nous autres les bantouset surtout les Hutu, nous sommes créés comme leurs esclaves pour toujours. C’est pour cela qu’ils veulent développer leur empire Tutsi, pour régner. Ils ont des agents partout, partout (ndlr : c’est nous qui soulignons). (1.) Au Congo, ils ont mis un tutsi du Rwanda au pouvoir, qu’ils ont surnommés Kabila. C’est ca la pure vérité, et nous luttons contre ça. Ils oppressent les congolais chez eux (ndlr : idem). (2.) Maintenant au Burundi, ils ont créé des troubles infinis dans le but d’effacer Nkurunziza et de le tuer? Tout ça, c’est eux qui le font. Ils veulent installer le leur au pouvoir. (3.) Ici en Tanzanie, nous avons toutes les informations et toutes les épreuves concernant Mr Edward LOWASA et nous les avons toutes dévoilées. Et il ne les a jamais nié. Nous avons dévoilé toux ceux qu’ils ont infiltrés dans nos institutions, ceux qui font des troubles grâce à , beaucoup d’argent reçu etc… Voilà pourquoi nous sommes débout pour garantir la sécurité nationale, et nous disons, non à tout ça. Et cela est un droit humain.  Nous aidons les gens à connaitre toutes ces informations ici. Un certain temps, José Banda faisait du bruit sur un lac qui ne lui appartenait même pas. On pouvait se battre à ce même sujet, alors que le plan était celui de verser et faire entrer leurs troupes armées en passant par la province de Kigoma et celui de Kagera, d’autres en Zambie via Malawi, avec l’intention de nous envahir, comme ils ont envahis le Congo. Nous ne l’accepterons point chez nous (ndlr : idem).

Le Révérend Christopher MTIKILA président du Democratic Party (DC) - allié du grand parti politique tanzanien, le Chama Cha Mapinduzi (CCM), auquel appartient l’actuel président sortant JAKAYA MRISHO KIKWETE- venait de dénoncer publiquement sur une chaine télévisée tanzanienne « l’invasion tutsi-rwandaise de la RDC par Paul Kagame qui a imposé un rwandais surnommé Kabila ». Connaissant les méthodes criminelles du régime de Paul Kagamé et de l’imposteur « Joseph Kabila » qui se sont déjà largement illustrés par le passé par des assassinats ciblés des personnes qui mettent à mal leur complot ou autres nombreuses actions criminelles dans la région des Grands Lacs (cf cas de Floribert Chebeya , Patrick Karegeya, etc…) chacun sait que la position affichée par Mr MTIKILA pouvait en faire la cible de Kagame et ses complices .C’est donc sans surprise qu’ au vu du contexte particulier et des circonstances  suspectes de cet « accident » à Msolwa-Chalinze en Tanzanie ,  tous les regards des observateurs avertis sont non seulement tournés vers Kigali (« à qui profite le crime ») mais aussi vers la justice tanzanienne afin qu’elle apporte les éclaircissements nécessaires sur les circonstances précises de ce décès, dont on nous dit que la victime serait « morte  sur le coup ». Pourtant, sur la photo ci- dessous on la voit sans chaussures, et en tenue bizarrement débraillée, ce qui pour nous congolais n’est pas sans rappeler une autre victime du tutsi-power, à savoir Mr Floribert Chebeya.

Ce dernier avait lui aussi été  retrouvé dans des circonstances à peu près similaires – tenue débraillée, voiture abandonnée en rase campagne - au moment où comme par hasard,  il s’apprêtait à faire des révélations importantes au sujet des crimes du kadogo rwandais qui préside la RDC. La  suite de l’affaire a révélé que le courageux président de l’ONG « La Voix des sans Voix » n’était pas mort dans cette voiture, mais dans les mains des sbires au service d’Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila pendant sa séquestration dans l’une des geôles de cet imposteur rwandais.

Le Révérend Mtikila peut reposer en Paix, le compte à rebours de ceux qui se réjouissent de son décès a déjà commencé  et sa mort ne changera rien  à ce qu’il a confirmé au grand jour ! Car, le monde entier le sait désormais : celui qui se fait  appeler « Joseph Kabila » est bel et bien un rwandais infiltré en RDC au service de Kagamé et du Rwanda.Tôt ou tard Justice sera rendue pour nos millions de morts.

== // ==

La Tanzanie dénonce publiquement l’invasion tutsi-rwandaise de la RDC par Paul Kagame qui a imposé un rwandais surnommé «Kabila» à la tête du pays!

C’est un homme de Dieu et un homme politique tanzanien de premier plan qui a jeté le pavé dans la marre en ouvrant cette boîte de Pandore dans son pays. Il s’agit   du Révérend Christopher MTIKILA, président du Democratic Party (DC), allié du grand parti politique tanzanien, le Chama Cha Mapinduzi (CCM), auquel appartient l’actuel président sortant JAKAYA MRISHO KIKWETE qui, contrairement à Hyppolite KANAMBE en RDC et à Paul KAGAME au Rwanda, ne se livre pas aux manœuvres dilatoires et méphistophéliques pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir après son second et dernier mandat constitutionnel.

Et c’est dans le contexte de la campagne des élections présidentielles qui devront se dérouler vers le 25 octobre que le parti au pouvoir, le CCM, a organisé ses primaires le 13 juillet 2015 pour élire son candidat aux élections présidentielles. Cet élu sera donc certainement le prochain président de la République de Tanzanie. Or, il s’est fait que parmi les candidats aux primaires du CCM, l’élite tanzanienne venait de découvrir qu’un certain Edward NGOYAI LOWASSA, ancien premier-ministre de Tanzanie entre 2005 et 2008, est une taupe tutsie rwandaise infiltrée dans le CCM depuis plusieurs années. Il s’était ainsi engagé dans la course finale, avec l’appui du lobby tutsi-power rwandais, dans le but avéré de briguer la magistrature suprême en Tanzanie. A cet effet, l’imposteur s’était donc porté candidat du CCM dans la ville-province de Dodoma.

Après avoir été fortement dénoncé, l’imposteur tutsi-rwandais Edward Ngoyai Lowassa, divorce avec le CCM et s’allie aux 4 partis politiques de l’opposition où il est présenté, grâce à la magie de l’argent, comme «candidat unique de l’opposition » ! Ceci rappelle étrangement le rôle que joue et les méthodes qu’utilise un autre rwandais en RDC, Vital Kamerhe pour ne pas le nommer, au sein de l’opposition congolaise. Comme quoi les Rwandais recourent toujours  aux mêmes méthodes qui leur réussissent.

C’est donc devant cette grave menace de la sécurité et de  la souveraineté de la Tanzanie que, profitant des débats organisés dans le cadre des primaires de son parti , le Révérend Christoffer MTIKILA a pris son courage à deux mains, et il est passé sur « Star TV » dans l’émission «Tuongeeasubuhi» (Parlons le matin). Ainsi, au cours de cette émission, il a fait cette déclaration en swahili et les services de rédaction de L’œil du Patriote ont pris soin d’en faire la  traduction  pour nos lecteurs, à cause de l’importance des révélations qui y sont contenu concernant la situation politique que connait notre pays la RDC depuis 1996.

Déclaration du Révérend Christoffer MTIKILA sur Star TV

Ci-dessous la traduction :

Le DP (ndlr: Democratic Party) m’a demandé d’écrire une lettre et de l’envoyer immediatement à Dodoma. Parce que là, ils passaient aux votes d’un candidat président dans le camp du CCM (ndlr : Chama Cha Mapunduzi, parti majoritaire). Car celui qui y sera voté sera aussi le président de tous les Tanzaniens demain. Et Il est de notre devoir patriotique d’entrer partout où on ne voit pas clair, surtout lorsqu’il s’agit du pouvoir. Ainsi, nous avons écrit la lettre.     

Nous avons aussi une institution de la liberté, Fondation international, qui se trouve partout, en Europe, ici, et ailleurs… Grâce à tout cela, nous cherchons les vérités sur les gens comme Kagame, au sujet de plus de6 millions des morts maintenant. On ne peut pas se taire sur cette question aussi sensible. Car ces gens-là sont des Tutsis, connus pour leur ambition de construire et de développer un empire Tutsi ici. Ils croient bien qu’ils sont au dessus de tous, et que Dieu leurs a donné le pouvoir sur les autres. Et que nous autres les bantouset surtout les Hutu, nous sommes créés comme leurs esclaves pour toujours. C’est pour cela qu’ils veulent développer leur empire Tutsi, pour régner. Ils ont des agents partout, partout (ndlr : c’est nous qui soulignons).

1. Au Congo, ils ont mis un tutsi du Rwanda au pouvoir, qu’ils ont surnommés Kabila. C’est ca la pure vérité, et nous luttons contre ça. Ils oppressent les congolais chez eux (ndlr : idem).

2. Maintenant au Burundi, ils ont créé des troubles infinis dans le but d’effacer Nkurunziza et de le tuer? Tout ça, c’est eux qui le font. Ils veulent installer le leur au pouvoir.

3. Ici en Tanzanie, nous avons toutes les informations et toutes les épreuves concernant Mr Edward LOWASA et nous les avons toutes dévoilées. Et il ne les a jamais nié. Nous avons dévoilé toux ceux qu’ils ont infiltrés dans nos institutions, ceux qui font des troubles grâce à, beaucoup d’argent reçu etc… Voilà pourquoi nous sommes débout pour garantir la sécurité nationale, et nous disons, non à tout ça. Et cela est un droit humain. 

Nous aidons les gens à connaitre toutes ces informations ici. Un certain temps, José Banda faisait du bruit sur un lac qui ne lui appartenait même pas. On pouvait se battre à ce même sujet, alors que le plan était celui de verser et faire entrer leurs troupes armées en passant par la province de Kigoma et celui de Kagera, d’autres en Zambie via Malawi, avec l’intention de nous envahir, comme ils ont envahis le Congo. Nous ne l’accepterons point chez nous (ndlr : idem).

Ces problèmes-là sont complexes et très graves. Tout le monde, voir même la sécurité nationale, le savait déjà. Les techniciens de nos réseaux de renseignement sont partout dans ces pays Uganda, Rwanda partout…, ils sont au courant de toutes ces manœuvres des Tutsi. Vous savez que nous avons notre DP, cette institution travaille sur ça. Enfin nous sommes tous débout pour la défense nationale et la protection de notre indépendance. C’est ça notre contribution

Qu’en pensent alors les Congolais eux-mêmes ?

La vérité, dit-on, est têtue ! Elle résiste au temps et à toutes les formes d’adversité. Voilà plus de quinze ans qu’un homme politique congolais, Honoré Ngbanda pour ne pas le citer, crie au peuple congolais et à toute sa classe politique pour dénoncer les crimes d’occupation rwandaise et de l’imposture du caporal de l’Armée rwandaise, Hyppolite Kanambe qui s’est fait appelé frauduleusement « Joseph Kabila ». Mais comme on dit, le prophète n’est jamais accepté dans son propre pays. En effet, tous ses appels et toutes les preuves fournies par ce fils du pays ont laissé de marbre certaines  consciences congolaises.

Mais voilà qu’aujourd’hui, le cri d’alarme vient de jaillir du milieu d’un pays  voisin de la RDC. Et il ne s’agit pas de n’importe quel voisin ! Il s’agit bel et bien de la Tanzanie, ce pays où est né et grandi l’imposteur rwandais Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila. Un pays qui connait, comme la RDC, la menace de l’hégémonie tutsie. Un pays qui a expulsé plus de deux vagues de milliers de tutsis qui avaient acquis la nationalité tanzanienne et avaient déjà réussi à infiltrer les institutions les plus stratégiques. Un pays dont les forces sont présentes dans le Kivu dans le cadre de la Brigade spéciale d’intervention et qui assistent en direct aux invasions successives du territoire congolais… ! Ce sont les fils et les dirigeants de ce pays qui tirent la sonnette d’alarme pour leur pays et affirment que la RDC est déjà envahie et infiltrée par les forces hégémoniques tutsies rwandaises ! Si les voisins tanzaniens crient maintenant très fort, c’est parce qu’ils sont persuadés qu’après l’achèvement de l’occupation de la RDC par les hégémonistes tutsis, c’est la Tanzanie leur pays qui constitue la prochaine étape !

Alors nous interpellons ici la classe politique congolaise, les Militaires et les Policiers congolais, les agents des services de sécurité civils et militaires congolais, les prêtres et les pasteurs congolais qui aiment proclamer qu’ils préfèrent tenir leurs églises au milieu du village : que pensez-vous de votre comportement en comparaison de celui de vos voisins tanzaniens ? Si vous ne croyez pas Honoré Ngbanda, croyez au moins vos voisins tanzaniens quand ils crient au loup et surtout, suivez leur exemple : levez-vous pour défendre la souveraineté de votre pays !

Paris, 1er Octobre 2015

Candide OKEKE

Directrice de cabinet du Président national de l’APARECO

L’ŒIL DU PATRIOTE


Cet article a été lu 25327 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
2.60