Le Sud du Soudan coopère avec ses voisins pour neutraliser la LRA

Font size: Decrease font Enlarge font
image LRA - Des combattants de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), venus d'Ouganda, se rassemblent en septembre 2006 au Soudan

Quatre ans après son accession à l’indépendance, le soudan s’investit dans la politique de bon voisinage avec ses voisins. Les autorités du Soudan du sud) sont en train d’étudier des possibilités de dynamiser leurs relations avec les voisins. Au cours d’une déclaration faite au début de l’année à Juba, la capitale du Soudan du Sud, le président Salvakir a réaffirmé sa volonté de travailler en collaboration avec les autorités congolaises pour le renforcement de la sécurité le long de la frontière commune entre la République démocratique du Congo et le Sud-Soudan. Le président du Soudan, faisait certainement allusion à la présence des rebelles ougandais de l’Armée de la résistance du seigneur (LRA) à la frontière commune entre le Soudan du Sud, la RDC et l’Ouganda. 

Quelques jours après sa visite en RDC, l’envoyé spécial du président du Soudan du Sud, Salvakir, M.  Karl Mutandala a confirmé la prochaine visite du président Joseph Kabila  au Soudan du  Sud. « Les deux pays sont engagés à renforcer leur relation bilatérale, de coopération et de développement, » a affirmé l’envoyé spécial du président Salvakir

Pour sa part,  l’ambassadeur du Soudan du Sud en RDC a réaffirmé la volonté des autorités sud soudanaises  de renforcer les relations de coopération  entre le Soudan du sud et La République démocratique du Congo, notamment dans les domaines économique,  de la sécurité et défense, de la santé, de l’éducation, de la culture et des sports. Eu égard à leur frontière commune longue de plus de 700 kilomètres kilomètres, les deux pays sont appelés à coopérer en vue de leur développement », a-t-elle expliqué.

Le Soudan du sud  espère aussi impliquer la RDC dans  les négociations pour la résolution du conflit qui l’oppose  à la République Soudan.

Il a aussi confirmé que le président Salvakir a adressé au président congolais une  invitation pour participer cérémonies marquant le 4ème anniversaire de l’indépendance du Soudan du Sud. « Le président Salvaikir m’a chargé d’adresser et de remettre à son homologue congolais Joseph Kabila  l’invitation à la cérémonie au quatrième anniversaire de l’indépendance du Soudan du Sud.  «, a-t-il affirmé.

Au cours de cette audience accordée par le président Joseph Kabila, l’envoyé spécial du président du Soudan du Sud  était accompagné de la nouvelle ambassadeur du Soudan du Sud en RDC, madame  Béatrice Kamisa Maninoya.

Un évènement attendu avec faste

Le mardi 9 juillet 2015 le Soudan du Sud va célébrer le quatrième anniversaire de son accession à la souveraineté nationale. Un évènement historique du fait qu’il marque la naissance du cinquante-troisième Etat de l’Union africaine.

Les autorités du Soudan du Sud ont toujours exprimé leur volonté de renforcer la sécurité dans leur frontière commune longue de plus de 787 kilomètres pour empêcher des groupes armées tels que l’armée de la résistance du seigneur (LRA) et les autres groupes rebelles armés. Depuis plusieurs années en effet, les rebelles de l’armée de la résistance du Seigneur (LRA) se sont livrés aux massacres des civils, aux pillages et destruction des villages ainsi qu’à l’enlèvement des jeunes garçons et jeunes filles qui sont soit enrôlés dans le mouvement soit utilisés comme esclaves sexuels des hommes de  Joseph Kony. Celui-ci est recherché par la Cour Pénale Internationale pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Une frontière longue de 787 kilomètres, avec le parc national de la Garamba comme frontière naturelle.

La coopération pour neutraliser la LRA

Quatre ans après son accession à l’indépendance, le soudan s’investit dans la politique de bon voisinage avec ses voisins.  Les autorités du Soudan du sud)  sont en train d’étudier des possibilités de dynamiser leurs relations  avec les voisins. Au cours d’une déclaration faite au début de l’année à Juba, la capitale du Soudan du Sud, le président Salvakir a réaffirmé sa volonté de travailler en collaboration avec les autorités congolaises pour le renforcement de la sécurité le long de la frontière commune entre la République démocratique du Congo et le Sud-Soudan. Le président du Soudan, faisait certainement allusion à la présence des rebelles ougandais de l’Armée de la résistance du seigneur (LRA) à la frontière commune entre le Soudan du Sud, la RDC et l’Ouganda.  Le président  Salvakir a souligné qu’étant un nouvel Etat au sein de l’Union Africaine (UA), le Soudan du Sud ne servira pas de base arrière à un mouvement rebelle. « Nous allons travailler en synergie avec les autorités congolaises et ougandaises pour mettre hors d’état de nuire tous les groupes rebelles dont la LRA qui déstabilise la région de l’Afrique centrale et de l’Est. Car la paix dans la sous région permettra au Soudan du Sud de faire du commerce avec nos voisins et permettra à notre pays de réaliser sa croissance économique », a expliqué le président du Soudan du Sud.


Cet article a été lu 2362 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0