Agressions : Kampala refuse de payer Kinshasa

Font size: Decrease font Enlarge font
image Yoweri KAGUTA MUSEVENI [droite] et "Joseph KABILA"

Pour l’avoir agressée en occupant son territoire pendant cinq années (1998-2003), et en s’y étant livré à un pillage systématique de ses richesses, l’Ouganda était sommé, le 19 décembre 2005, par la Cour internationale de justice (CIJ) de payer à la RDC une somme entre 6 et 10 milliards de dollars à titre de dommages-intérêts. Dix ans plus tard, aucun dollar n’est entré dans le Trésor public de la RDC. Au contraire, Kampala ne cesse de multiplier les preuves de sa mauvaise foi, de trouver des subterfuges pour tirer à longueur ce dossier dans le but de fatiguer Kinshasa. Pourquoi la RDC ne contacterait-elle pas de nouveau la CIJ pour se plaindre en vue de contraindre Kampala de s’exécuter ?

La Cour internationale de justice (CIJ) avait rendu, le 19 décembre 2005, son arrêt  définitif – car il n’ya pas de recours – dans l’affaire des Activités armées sur le territoire du Congo (RDC). A l’origine de cette affaire, depuis le 2 août 1998, l’Ouganda avait agressé la République démocratique du Congo (RDC) par l’occupation de ses troupes (UPDF) du territoire congolais.

Cinq années d’occupation

En effet, à partir de cette date jusqu’à la fin de 2002, voire vers le début de 2003, la RDC avait  été le théâtre d’un conflit armé d’une double nature impliquant, outre les protagonistes internes, certains Etats de la sous-région des grands lacs africains dont l’Ouganda et le Rwanda.

Les armées rwandaises et ougandaises avaient, en effet, à l’époque, occupé la partie orientale de la RDC. L’armée rwandaise soutenait la rébellion du Rassemblement pour la démocratie (RCD) et l’autre celle du Mouvement de libération du Congo (MLC).

Ces armées étrangères s’étaient livré la guerre dans la ville de Kisangani. La population congolaise avait payé un lourd tribut. L’armée ougandaise avait également occupé l’Ituri où elle s’était livrée au pillage des ressources.

Les dégâts matériels et humains consécutifs à ces affrontements ont été très importants si bien que la RDC s’était plainte auprès de la CIJ et elle avait eu gain de cause.  Kampala était sommé de payer à la RDC des dommages-intérêts entre 6 milliards et 10 milliards de dollars américains.

Mais, cette juridiction internationale n’avait cependant pas fixé  la fourchette des dédommagements. Elle avait laissé plutôt aux deux parties, Kinshasa et Kampala, la latitude de négocier à l’amiable la hauteur du dédommagement.

Face à la ruse du président ougandais Yoweri Museveni, cette disposition  était une erreur monumentale. Depuis 2005 jusqu’à ce jour, donc depuis dix ans, il ne cesse de multiplier des manœuvres dilatoires pour ne rien verser à la RDC. Ce n’est pas la dernière réunion bipartite tenue à Pretoria en Afrique du Sud entre la RDC et l’Ouganda qui a apporté la solution au fameux contentieux.

8 milliards de dollars

Sur les 8 milliards de dollars réclamés par la RDC, Kampala propose de ne payer que … 20 millions de dollars, échelonnés en plusieurs tranches. Très rusé, M. Museni a estimé que c’est la RDC qui doit à son pays. Il a ainsi exigé à la RDC de lui payer rubis sur ongle la facture consécutive à la guerre de l’AFDL pour chasser le Maréchal Mobutu du pouvoir. Comme quoi, c’est plutôt la RDC qui doit à l’Ouganda, donc l’agresseur devient la victime.

Une cause qui n’avait pas été traitée à l’époque devant la Cour internationale de justice.

Voilà comment Kampala multiplie des stratagèmes pour contourner le versement des dédommagements consécutifs à la condamnation par la CIJ.

Faudra-t-il continuer à regarder Kampala se moquer de Kinshasa ? Face à la mauvaise foi manifeste de Kampala, Kinshasa doit se lever pour faire valoir ses droits et en usant de tous les moyens légaux en sa possession pour contraindre son voisin rusé à payer ce qu’il lui doit.

 

[Kléber Kungu]


Cet article a été lu 2675 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0