Maffia de l'ONU : Armes et drogue dans des véhicules de la MONUSCO

Font size: Decrease font Enlarge font
image MONUSCO - Des Casques bleus de l'ONU, Est de la RDC

La police kényane a découvert, la semaine dernière, une cargaison d’armes et de la drogue dans des véhicules de la Monusco à bord d’un navire en provenance de l’Inde et en escale au port de Mombasa. La compagnie norvégienne propriétaire du navire, Hoegh Autoliners, a fait savoir que "ces armes appartiennent au propriétaire des véhicules de l'ONU dans lesquels ils ont été trouvés et étaient pour une utilisation par les Nations Unies au cours de leur mission de maintien de la paix".

Cette version n’est pas partagée par la police kényane. Son commandant, Francis Wandjohi, a, en effet, déclaré que "la compagnie ignorait la présence à bord de ces armes au moment où la cargaison a été embarquées, et le fait que les armes étaient dans les véhicules est en violation avec nos conditions de transport, qui stipule clairement qu'aucune arme ou munition n'est acceptée pour l'expédition". On comprend alors qu’en cherchant à tronquer la vérité, le transporteur voulait simplement se dédouaner face à cette règle.

Cette information a suscité une série d’interrogations sur les intentions de ceux qui ont ainsi cherché à faire entrer clandestinement des armes en RDC. Des interrogations fort pertinentes en cette période suspecte où le pays vit une tension latente en rapport avec le processus électoral.

Armes et drogue sont, en effet, deux produits qui renvoient directement aux conflits armés qui déchirent certains pays en Afrique. La drogue sert à financer les guerres en aidant à l’achat des armes ou au recrutement des hommes pour former des milices.

Décidément, la Mission onusienne en RDC est en passe de devenir la plus scabreuse de toutes celles qui sont déployées à travers le monde. Il ne se passe, en effet, pas une semaine sans que l’on apprenne des choses peu catholiques en son sein.

Hier on a parlé de casques bleus à la braguette facile qui ont été reconnus coupables de viols sur mineurs. Ban Ki-Moon, Secrétaire Général de l’ONU, en a pris connaissance dans un rapport confidentiel et a promis une réaction appropriée.

Il y a quelques mois, ce sont des pilotes de la Monusco qui ont été appréhendés à l’aéroport de Goma en possession de tenues militaires de la Garde Républicaine congolaise. Interrogés, ils ont affirmé qu’ils les ont achetées en guise de souvenir pour les utiliser dans des parties de chasse lorsqu’ils retourneront dans leurs pays.

Plus proche de nous, c’est une affaire de tripatouillage avec les salaires du personnel local qui a éclaboussé la mission onusienne. En effet, depuis le redéploiement du personnel onusien vers l’Est, les travailleurs restés à Kinshasa ont découvert le pot-aux-rose caractérisé, d’une part, par des coupes sombres dans leurs salaires par rapport aux personnels onusiens d’autres missions en Afrique et, d’autre part, par le trafic des contrats à durée déterminée. Interpellé par les victimes, Martin Kobler avait promis d’y mettre fin, notamment en faisant signer aux intéressés des contrats d’au moins une année. Information prise, rien n’est fait jusqu’à ce jour et ces pauvres agents continuent à subir des mois d’au moins 45 jours pour leur paie.

Aujourd’hui c’est cette mystérieuse histoire d’armes et de drogue trouvées dans des véhicules destinés à la Monusco à bord d’un bateau en escale au port kenyan de Mombasa. On se demande, d’ailleurs, pourquoi la Monusco, qui est en train de réduire sa présence en RDC, a besoin d’importer de nouveaux véhicules alors qu’elle en a de trop à l’Est de la RDC. Nos sources indiquent, en effet, que la plupart des véhicules qui ont été retirés d’autres provinces, notamment à Kinshasa, sont garés à Goma et ailleurs sans être utilisés.

Le Gouvernement devra donc chercher à connaître le fin mot de cette nouvelle affaire. Il faudra surtout savoir pour qui la Monusco importe ces armes.

[Pascal Debré Mpoko]


Cet article a été lu 1961 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0