Gabon : CICIBA en faillite

Font size: Decrease font Enlarge font
image CICIBA - Centre international des civilisations bantoues (CICIBA), Libreville, Gabon

Malgré d’importantes sommes d’argent mobilisés pour son démarrage, le Centre international des civilisations Bantou (CICIBA), initié il y a 31 ans par Omar Bongo Ondimba, ne s’est jamais concrétisé. Pour mettre fin à cet état de léthargie, l’institution s’est résolue à rechercher les fonds nécessaires à la réhabilitation de son siège, évalué à 34 milliards de francs, soit plus de 3 fois son prix initial.

Lancé dans le but de sauvegarder et promouvoir la culture bantoue à travers le monde, ce rêve est loin de devenir réalité. S’il s’est vite heurté aux contraintes de fonctionnement et à certains facteurs externes, l’endettement de la structure, les arriérés de cotisation des pays signataires de la convention du 8 janvier 1983 portant création du Ciciba, les conflits armés et les différentes crises sociopolitiques de la sous-région ont eu raison du colossal projet. Pendant plusieurs années, le Gabon a financé seul les activités de la structure. Aujourd’hui, la dizaine d’employés de cette institution assure du mieux qu’elle peut l’administration, loin des ruines du gigantesque chantier squatté actuellement par une centaine de familles démunies.

Haut de plusieurs mètres, le siège du Ciciba est un vaste projet qui devait comporter un immeuble de 3 niveaux comprenant plusieurs salles de conférences et d’importants espaces ambitieusement aménagés sous forme de courettes, terrasses, escaliers, fontaines, et même un théâtre de verdure.

L’espace Ciciba couvre 11 pays, à savoir : l’Angola, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Rwanda, Sao-Tomé et Principe, la RD Congo et la Zambie. C’est un « carrefour culturel » de près de 150 millions d’âmes partageant des racines linguistiques communes ainsi que certains rites et croyances.

Luc-Roger Mbala Bemba


Cet article a été lu 3945 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0