Centrafrique : Rapatriement des réfugiés congolais par le HCR

Font size: Decrease font Enlarge font
image Réfugiés - Réfugiés Centrafricains en RDC

Les réfugiés congolais vivant au camp de Zemio en République Centrafricaine vont enfin regagner leur pays. C’est donc le lundi 3 août courant qu’a commencé leur rapatriement par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). 

Trésor Karume, chef de bureau du HCR à Ango  a fait savoir que six cent vingt-huit personnes seront rapatriées en République démocratique du Congo d’ici le 21 août prochain.

Pour la première journée de rapatriement apprend-on, quarante volontaires ont regagné le pays.  Ils ont été transportés par un aéronef des Nations unies, affrété par le HCR.

Ce représentant du HCR a indiqué que tous ces anciens réfugiés congolais, passeront 24 heures au centre de transit d’Ango avant de regagner leurs familles. Le HCR leur donne des frais de transport ainsi que de l’argent pour la ration alimentaire pour un mois.

L’argent de transport varie selon la distance à parcourir,  40 à 65 dollars américains pour les ressortissants d’Ango, Sukadi et Gwane,  180 dollars pour ceux qui doivent aller à Isiro et Faradje.

Ces réfugiés avaient quitté le pays depuis 2009, fuyant les atrocités des rebelles ougandais de l’Armée de résistance du seigneur (LRA). La plupart sont originaires du territoire d’Ango, d’autres sont des ressortissants de Bondo dans la province du Bas-Uélé, ou de Faradje et Isiro dans le Haut-Uélé. Le camp de Zemio en Centrafrique compte actuellement 3100 réfugiés congolais.

Au cours des trois prochaines semaines, l’UNHCR entend rapatrier 628 réfugiés au total dans 12 vols affrétés, a affirmé l’agence dans un communiqué.  Le HCR a également indiqué avoir déjà évacué lundi 3 août par voie aérienne un premier groupe de 39 réfugiés de Zemio, dans le sud-est de la Centrafrique, vers la zone d’Ango, dans la Province Orientale, au nord de la RDC.

Ces réfugiés appartenaient à un groupe de 5 000 personnes qui a fui la RDC en 2008 et en 2009 pour échapper aux attaques du groupe rebelle ougandais de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), qui gagnait alors en puissance, pillant des villages et multipliant les enlèvements, les viols et l’enrôlement d’enfants comme soldats et esclaves sexuels.

Bien que la LRA, affaiblie, demeure présente dans la région d’Ango, le HCR a précisé que les réfugiés avaient affirmé préférer quitter le camp de Zemio, effrayés par la situation explosive en Centrafrique. Quelque 2 800 Congolais qui s’étaient réfugiés en Centrafrique en 2008 et 2009 ont fui les violences dans ce pays depuis le début de la crise en 2013 et sont déjà rentrés en RDC, selon le HCR. Il sied de rappeler que la République démocratique du Congo  et le HCR ont déjà rapatrié cinq cent quatre-vingt-dix réfugiés congolais vivant en République Centrafricaine depuis 2013.

[PKN]


Cet article a été lu 3753 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0