Exit les casques bleus congolais de la MINUSCA : Un cinglant désaveu pour « Joseph KABILA »

Font size: Decrease font Enlarge font
image Minus - Les policiers congolais de la RDC déployés au sein de la Minus en RCA

La décision de l'Organisation des Nations unies prise ce vendredi  9 janvier de  retirer les casques bleus de la Rdc composés de 807 soldats et 118 policiers de la Minusca ne nous étonne pas au regard de l'état d'esprit et des systèmes dans lesquels les  Forces armées congolaises évoluent. En effet le retrait de ce contingent soulève la réflexion sur  la réputation et la profonde maladie dont souffrent les forces armées congolaises. Cela peut paraître aussi une prime à  la médiocrité  d'un chef de l'Etat et davantage une belle façon de bien se moquer de lui et de son armée . Nous estimons aujourd'hui par ce déni que les congolais doivent pour une toute dernière fois saisir l'opportunité de s'investir davantage  pour imprimer l'alternance politique cette année en décembre afin que les mauvaises politiques militaires  menées dans notre pays depuis des décennies changent pour que l'armée nationale assure  le rôle traditionnel dévolu: la défense et la sécurité nationales . Mais  en attendant que reste -il encore d'une armée plutôt  composée des groupuscules à la solde des intérêts personnels du président congolais ?  On voit d'ailleurs aujourd'hui comment les différents chefs militaires s'engouffrer  et se complaire dans un esprit de cour, de corruption et  dans une obséquiosité   des rampants vis-à-vis des possédants. Et  la problématique des forces armées congolaises se résume dans l'adage : " il n' y a pas de mauvaises troupes , il n'y a que de mauvais chefs ".

Il ya bien de facteurs, des pratiques qui justifient et créent la puissance d'une armée .Partout dans le monde  ce sont des hommes  politiques qui prennent des décisions pour  renforcer les capacités d'une armée par une convergence entre les systèmes d'hommes et ceux d'armes, c'est-à-dire  le professionnalisme , l'entraînement des soldats recrutés et  la modernité des capacités détenues dépendant de niveau du budget de défense alloué à l'armée.Le  peu d'enthousiasme de Kabila de doter les Fardc d'une bonne gouvernance dans un environnement où il y a des nombreuse menaces et des nombreuses convoitises des ressources naturelles reflète sa vision qui  rejoigne bien  cette vérité  biblique selon laquelle  " le voleur ne vient que pour  dérober, égorger  et détruire " .Comparativement aux budgets militaires en Afrique en 2012 , la Rdc ne peut se prévaloir aux pays suivants classés par l'hebdomadaire américain Defense  News selon les dépenses militaires pour l'armement : 1er  pays Algerie avec  9.325 millions de dollars américains, 2ème pays Afrique du Sud avec 4.470 millions de dollars américains ,3ème pays Egypte avec 4.372 millions de dollars américains, 4ème pays Angola  avec 4.146 millions de dollars américains, 5ème pays Maroc avec 3.402 millions de dollars américains , 6ème pays Libye avec 2.987 millions de dollars américains , 7 ème pays Nigeria avec 2.327 millions de dollars américains, 8ème pays Sud Soudan avec 964 millions de dollars américains, 9ème pays Kenya avec 798 millions de dollars américains, 10 ème pays Tunisie avec 407 millions de dollars américains , 11ème pays Côte d'Ivoire et   Namibie   avec 407 millions de dollars américains.

Contrairement à  tous ces pays , la Rdc apparaît le parent pauvre  dont les tenues militaires   et les conditions de restauration , de logement , de transport des militaires laissent  beaucoup à  désirer . En Rdc il arrive de rencontrer  des policiers  en guenilles, jamais en Angola par exemple vous verrez un policier mal habillé ou avec un jeans ou un  pantalon  déchiré.Tous les problèmes des Fardc sont inhérents à l'état d'esprit du  président  et  des généraux dont plus de 80 % ne possèdent pas un cursus studiorum des meilleures écoles militaires, la plupart sont des hommes formés dans le tas ou des  civils  qui ont troqué leurs guenilles contre des tenues militaires lors de la révolution de l'Afdl  , d'ailleurs beaucoup d'opportunistes, des radins occupent au sein de la police nationale des hautes fonctions.Ils  sont incapables  de tenir un dscours cohérent . Sans changement des mentalités , des perceptions de la gestion de l'armée et surtout de la politique des  Fardc, les responsables seront condamnés à  toujours recommencer , à  gérer  des conflits armés  qui n'en finiront pas  .  La  puissance  militaire d'une armée ne sera  que fiction si les hommes politiques manquent de volonté politique pour trancher le défi  d'une armée bien entraînée, équipée et bien payée. Après  de décennies , l'armée  congolaise n'a  pas encore  amorcé sa modernisation, son professionnalisme avec comme corrolaire la gestion efficiente  du nombre exact des militaires  réels et non des fictifs.

Après  55 ans  d'indépendance , l'armée congolaise n' a pas réussi d'elle-même à  défendre le territoire national . Les  derniers événements survenus à Goma sont très révélateurs de l'incompétence de Joseph Kabila  et de son  armée.. La   chute de la ville le 20  novembre 2012 a illustré   la faillite  des Fardc. Le  M23 qui   avait décidé de marcher  sur Goma n'avait pas rencontré de résistance ,  L'armée nationale avait fui abondant la population civile sans armes . La   plupart de maux qui  sont légion tels que le détournement  des primes allouées aux  militaires , la corruption , l' incompétence sont délibérément  des résultantes de la mauvaise  volonté politique  et de l'absence de leadership du président actuel  menant    une politique de pompier pyromane . La solution est celle   de casser tout le système   par    l'alternance  politique lors des prochaines élections et d'instaurer  une nouvelle génération politique que nous défendons de tous nos voeux.

[Professeur Florent Kaniki]


Cet article a été lu 2025 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0