Burundi : Pierre Nkurunziza doit être chassé comme Blaise Compaoré

Font size: Decrease font Enlarge font
image Pierre NKURUNZIZA - Stop!

La désignation ce samedi 25 avril de Mr Pierre Nkurunziza pour rempiler un troisième mandat par le CNDD-FDD, le parti au pouvoir demeure un coup d'Etat constitutionnel parce que les accords d'Arusha et la constitution prévoient deux mandats à la tête du pays. Cette décision est lourde des conséquences. C'est évident que le destin du Burundi, sa stabilité  et sa paix risquent d'être sérieusement menacés dans les semaines qui viennent. Quoi qu'il en soit, le Burundi se plonge dans une période trouble suite à l'entêtement du président sortant Mr Pierre Nkurunziza de ne pas tirer les leçons du tsunami burkinabé ayant conduit au départ de Blaise Compaoré. Aujourd'hui, tout est permis pour faire basculer l'alternance politique par un soulevement populaire ou par d'autres formes que le peuple jugera utile parce que la prolifération des réseaux sociaux et la dynamique de la nouvelle société civile pourront  booster le changement que réclame la population burundaise  et Mr Pierre Nkurunziza doit comprendre que la Cour Pénale Internationale est l'épée de Damoclès suspendue sur sa tête. Le temps de faire de son peuple une boucherie humaine est dévolu.

Certes, il s'agit aujourd'hui pour l'opposition et la société civile de montrer qu'elles sont plus déterminées de pousser ce président à la porte de sortie et de le chasser comme l'ont fait les burkinabé. Le temps de l'inaction est révolu et les burundais doivent régler le départ du président sortant par la rue et user de leur droit pour manifester jusqu'à ce que victoire s'en suive. Le temps n'est plus aux discours mais bien  à la mobilisation totale du peuple burundais et organiser une résistance totale  s'il faut aussi organiser des grèves. L'option citoyenne doit être envisagée. Comme un seul homme, l'opposition et la société civile doivent mobiliser le maximum des jeunes burundais pour ne pas croiser les bras face à ce coup d'Etat constitutionnel. A tous les burundais qui aiment bien leur pays, le glas a sonné pour le combat du Droit face à la supercherie du pouvoir, pour le respect de l'ordre constitutionnel. Il est impératif de vaincre la peur face aux forces de l'ordre ou face à la police.

Il faut relever aussi que cette décision de désigner le président sortant Pierre Nkurunziza comme candidat est une insulte à la démocratie et l'Afrique ressort affaiblie et son image écornée par une attitude jusqu'au-boutiste d' un président maboul .Cette obsession africaine de certains chefs d'Etat de s'éterniser au pouvoir conduit le continent à l'impasse et à des éventuels tsunami politiques. Pour aider l'Afrique, la communauté internationale doit se montrer virulente à l'égard du président burundais afin d'éviter au pays le chaos qui se pointe bien à l'horizon.

Contrairement aux pays  où les nouvelles  sont sombres voire désespérées comme le Burundi aujourd'hui, il y a par contre d'autres qui font aujourd'hui la fierté de l'Afrique par la culture de l'alternance politique, en l'occurrence le Botswana, la Namibie, la Zambie, le Ghana, le Sénégal, le Malawi, le Bénin. Ces pays ne peuvent que servir des modèles démocratiques à ceux qui font la honte de l'Afrique quand certains présidents veulent rester à vie au pouvoir sans compter le désastre national qu'ils provoquent dans l'exercice de leur fonction.

Jeunes burundais, réveillez-vous, car il  y a péril  en la demeure. Trahis par cette décision honteuse, défendez la démocratie et ne laissez pas le temps à Pierre Nkurunziza qui prend en otage tout un pays et veut assouvir ses intérêts et non  sauver le pays et asseoir la démocratie. Vive la mobilisation de l'opposition politique et de toutes les forces vives de la nation.

Professeur Florent Kaniki


Cet article a été lu 4657 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0