Rwanda : Paul KAGAME, l’ennemi du Burundi

Font size: Decrease font Enlarge font
image Pierre Nkurunziza et Paul Kagame

Pierre Nkurunziza et le Burundi sifflent et désignent nommément Paul Kagamé comme l’« ennemi » du Burundi. Voilà ce que ceux de Kinshasa devraient normalement faire. Et par où il faut commencer en RD-Congo, c’est-à-dire se trouver un ennemi. Ce dernier doit être commun aux Congolais. C’est comme on le vit partout ailleurs. L’ennemi qui est désigné est soit une idéologie (le communisme pour l’Occident capitaliste), soit un État étranger, mais un adversaire commun et unique à tout le monde, de gauche, de droite ou du centre. Car, et ainsi désigné, sa désignation répond au besoin de mobilisation générale. On rassemble et éduque civiquement le peuple derrière l’idée d’appartenance à une seule, unique et même nation. C’est par cette voie qu’on lui souffle un esprit patriotique, le sens de la patrie. Che aurait dit : « Patria o muerte ».

L’identité nationale se construit. Et elle est une œuvre portée par des hommes, ceux qui se veulent « acteurs » de l’histoire d’une multitude. Etre congolais mérite que quelqu’un se consacre à son idée à son rêve, à son idéal, lui donne son temps et se prive pour une certaine idée de vivre en commun. Et ici, j’accorde, moi, toute son importance à l’idée d’un ennemi commun, parce qu’il aura comme effet de cimenter le peuple, de rassembler tout le monde, je dis bien et souligne tout le monde, surtout en ce moment où la RD-Congo est appelée à tirer des leçons de ses différents assujettissements. Je continue de croire en l’histoire comme une violence. Et elle l’est et le sera. Alors devant sa violence, un leadership irréductible unit l’ensemble de son peuple face aux périls.

J’en appelle vivement au peuple et l’heure s’invite au rendez-vous.

Et à propos de la notion de l’ennemi en politique, Julien Freund, auteur d’une sorte de bible en science politique, « L’Essence du politique », écrit, je cite : « […] Il n’y a point de politique sans ennemi réel ou virtuel. Une pareille proposition risque […] de choquer tous ceux qui rêvent de la politique idéale, du gouvernement le meilleur et de la société la plus juste et la plus harmonieuse. C’est avec horreur qu’ils repousseront l’idée que l’inimitié est une présupposé du politique », (Freund, 2004 :1).

N’est-ce pas nous renseignent l’histoire et ailleurs ! L’ennemi est souvent à l’extérieur. Il est autrui. Il vient de loin. On le fabrique. Les USA en ont fabriqué et en fabriquent régulièrement, notamment Bin Laden, Saddam, Kadhafi, ce fut également le cas du le nègre pour l’Occident hier, etc. Paul Kagamé et Museveni avaient et ont désigné leur ennemi commun : la Rd-Congo. Mais que faisons nus à la place ? Ceux de Kinshasa et sa fameuse opposition du système se distingue par un amateurisme criant. La RD-Congo a déjà connu tout ce qui se dit et qui se fait au Congo. Il faut en inventer autre chose.

Et pour ce qui de Nkurunziza, ce n’est pas que j’aime l’homme, que l’on cesse de me faire un faux procès là-dessus, mais nous sommes en guerre et nous le sommes contre Paul Kagamé et ses mercenaires dans la région. Je pense et je le dis que le temps de pleurnicher est révolu. Si Nkurunziza s’en prenait à Paul Kagamé, j’affirme que l’homme et le Burundi ouvrent par- là la voie pour que les peuples dans la région se mobilisent contre un ennemi commun. Je me demande ce que nous, comme peuple, nous faisons.

Je parle la langue du peuple. Et ce peuple revendique sa seconde et véritable indépendance. « Le prix de l’homme baisse quand il n’a plus l’usage de sa liberté», a dit un jour le célèbre vietnamien Hô Chi Minh.

Likambo ya mabele Likambo ya makila

[Mufoncol Tshiyoyo]


Cet article a été lu 7194 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0