Délocalisation des FDLR : La RDC et la SADC s’opposent

Font size: Decrease font Enlarge font
image FDLR - Un rebelle hutu rwandais, Est de la RDC.

Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), réunis pour leur 34è Sommet ordinaire du 17 au 18 août 2014 à Victoria Falls (Zimbabwe), ont appelé l’Onu à « accueillir temporairement les éléments des FDLR qui ont déposé les armes volontairement dans des pays tiers en dehors de la région des Grands Lacs ». Une position qui s’oppose diamétralement à celle défendue par la RDC,  alors que les populations des régions où devaient être cantonnés les FDLR ne lui ont fait savoir de plusieurs manières.

« En ce qui concerne la République démocratique du Congo, le Sommet a appelé les Nations Unies, en coopération avec l’Union africaine, à apporter son concours en rapatriant les éléments des FDLR qui se sont rendus et ont déposé les armes volontairement, et en les accueillant temporairement dans des pays tiers en dehors de la région des Grands Lacs », ont décidé les 10 chefs d’Etat, dont le président rd-congolais Joseph Kabila Kabange, les 2 vice-présidents et 2 Premiers ministres présents à ce Sommet.

Après avoir « entériné la décision prise par la dernière réunion ministérielle conjointe SADC/CIRGL qui prévoit que la reddition et le désarmement volontaires des FDLR devront être effectués dans un délai de six mois », ils ont jugé que « ce processus pourrait être conduit dans un délai de six mois comme convenu entre la SADC et la CIGRL ».

Stratégie de la SADC pour la transformation économique

Le Sommet de Victoria Falls, qui s’est tenu autour du thème « Stratégie de la SADC pour la transformation économique : Mise à profit des diverses ressources de la région pour le développement économique et social durable par l’enrichissement et la valeur ajoutée », a élu le président zimbabwéen Robert Gabriel Mugabe et le lieutenant-général botswanais Seretse Khama Ian Khama de la République respectivement à la présidence et à la vice-présidence de la SADC. 

Il a également élu le chef de l’Etat sud-africain Jacob Gedleyihlekisa Zuma et le Premier ministre Thomas Motsoahae Thabane du Royaume du Lesotho à la présidence et à la vice-présidence de l’Organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité.

COMMUNIQUÉ DU 34ème SOMMET DES CHEFS D’ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA SADC VICTORIA FALLS (ZIMBABWE) : 17 – 18 AOÛT 2014

Le 34e Sommet ordinaire des Chefs d’État et de gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) s’est tenu à Victoria Falls (République du Zimbabwe) les 17 et 18 août 2014.

Le Sommet s’est tenu autour du thème: « Stratégie de la SADC pour la transformation économique : Mise à profit des diverses ressources de la région pour le développement économique et social durable par l’enrichissement et la valeur ajoutée ».

Le Sommet a élu S.E. le Président Robert Gabriel Mugabe de la République du Zimbabwe et S.E. le Lieutenant-général Seretse Khama Ian Khama de la République du Botswana à la présidence et à la vice-présidence de la SADC respectivement.

Le Sommet a également élu S.E. Jacob Gedleyihlekisa Zuma, Président de la République d’Afrique du Sud et S.E. Thomas Motsoahae Thabane, Premier ministre du Royaume du Lesotho à la présidence et à la vice-présidence de l’Organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité, respectivement.

Le Sommet a réuni les Chefs d’État et de gouvernement et ou leurs représentants suivants:

Botswana :   S.E. le Président Lt. Gén. Seretse Khama Ian Khama

RDC      :     S.E. le Président Joseph Kabila Kabange

Lesotho :     S.E. le Premier Ministre Thomas Motsoahae Thabane

Madagascar : S.E. le Président Hery Rajaonarimapianina

Malawi :  S.E. le Président le Prof. Arthur Peter Mutharika

Maurice :  S.E. le Premier ministre le Dr. Navinchandra Ramgoolam

Mozambique :  S.E. le Président Armando Emilio Guebuza

Namibie : S.E. le Président Hifikepunye Pohamba

Seychelles : S.E. le Président James Alix Michel

Afrique du Sud : S.E. le Président Jacob Gedleyihlekisa Zuma

RU de Tanzanie : S.E. le Président Jakaya Mrisho Kikwete

Zimbabwe : S.E. le Président M. Robert Gabriel Mugabe

Angola : S.E. le Vice-président M. Manuel Domingos Vicente

Swaziland : S.E. le Premier ministre Sibusiso Barnabas Dlamini,

Zambie : S.E. le Vice-président, M. Guy Scott

Le Sommet a également vu la présence de S.E. la Dr Nkosazana Dlamini-Zuma, Présidente de la Commission de l’Union africaine et de S.E. la Dr. Stergomena Lawrence Tax, Secrétaire exécutive de la SADC.

S.E. le président Robert Gabriel Mugabe, Président de la SADC et hôte du 34e Sommet a souhaité la bienvenue aux Chefs d’État et de gouvernement de la SADC et aux autres délégués en République du Zimbabwe. Il a rendu hommage au Président sortant de la SADC, S.E. le Président le Professeur Arthur Peter Mutharika de la République du Malawi pour avoir fait preuve de leadership dans la région au cours de son mandat.

Le Sommet a également entendu les chefs d’État et de gouvernement nouvellement élus, à savoir, le Président le Professeur Arthur Peter Mutharika de la République du Malawi et M. Hery Rajaonarimapianina, premier Président de la 4e République de Madagascar, qui ont prononcé leur premier discours, dans lesquels ils ont réaffirmé l’engagement de leurs gouvernements au programme d’intégration politique et régionale et de développement de la SADC.

Le Sommet a entendu un autre discours, celui de S.E. la Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma, Présidente de la Commission de l’Union africaine (CUA) qui a exprimé l’engagement de l’Union africaine de travailler avec la SADC afin de renforcer les initiatives prises par la région en matière de paix et de sécurité, ainsi que dans les domaines prioritaires clés de mise en œuvre des programmes, dans le cadre de la Vision 2063 de l’Union africaine.

Le Sommet a félicité les peuples et les gouvernements de quatre (4) États membres de la SADC à savoir, l’Afrique du Sud, le Swaziland, Madagascar et le Malawi pour avoir tenu des élections pacifiques, libres, justes et crédibles entre les 33e et 34e Sommets ordinaires.

Le Sommet a félicité leurs Excellences Hery Rajaonarimapianina, Jacob Gedleyihlekisa Zuma et le Professeur Arthur Peter Mutharika pour avoir remporté les élections tenues dans leurs pays respectifs.

Le Sommet a entendu un rapport présenté par le Président sortant de l’Organe de coopération en matière de politique, défense et de sécurité de la SADC, S.E. M. Hifikepunye Pohamba, Président de la République de la Namibie. Ce rapport soulignait ce qui suit :

i) La région demeure généralement calme et stable.

ii)En ce qui concerne la République démocratique du Congo, le Sommet a entériné la décision prise par la dernière réunion ministérielle conjointe SADC/CIRGL qui prévoit que la reddition et le désarmement volontaires des FDLR devront être effectués dans un délai de six mois. Il a également appelé les Nations Unies, en coopération avec l’Union africaine, à apporter son concours en rapatriant les éléments des FDLR qui se sont rendus et ont déposé les armes volontairement, et en les accueillant temporairement dans des pays tiers en dehors de la région des Grands lacs. Ce processus pourrait être conduit dans un délai de six mois comme convenu entre la SADC et la CIGRL.

iii)  À propos de la République de Madagascar, le Sommet a réaffirmé son engagement à soutenir le pays dans le cadre des processus de dialogue et de réconciliation et de reconstruction nationale. Il a également appelé la communauté internationale à soutenir le processus de développement engagé par Madagascar et a exhorté l’ensemble des acteurs malgaches d’adhérer à la feuille de route de la SADC et d’assurer sa mise en œuvre intégrale.

iv) Au sujet du Royaume du Lesotho, le Sommet a encouragé les dirigeants du gouvernement de coalition de continuer à fournir la direction voulue pour trouver une solution politique durable à l’impasse actuelle et a souligné l’engagement de la SADC à soutenir les efforts qu’ils entreprennent à cette fin. Il a également appelé tous les dirigeants politiques et le peuple en général de s’abstenir de toute action ou déclaration pouvant nuire à la paix et à la stabilité dans le pays et a exhorté les acteurs politiques à résoudre les problèmes politiques conformément à la Constitution et aux lois du pays, conformément aux principes démocratiques.

Le Sommet a salué S.E. le Président Hifikepunye Pohamba pour avoir dirigé avec succès l’Organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité de la SADC.

Le Sommet a souligné la nécessité d’honorer comme il se doit les dirigeants fondateurs qui ont rempli un rôle exceptionnel dans la libération de l’Afrique au niveau tant régional que continental.

Le Sommet a lancé la publication du Projet Hashim Mbita de la SADC, qui retrace l’histoire des luttes de libération nationale en Afrique australe ainsi que l’Annuaire statistique de la SADC. À cette fin, il a exhorté les États membres à un honorer le Brigadier-général Hashim Mbita, comme cela a été démontré par la République du Zimbabwe, qui a décerné la distinction la plus élevée du pays, à savoir l’Ordre du Munhumutapa, à un ressortissant étranger.

En ce qui concerne le thème, le Sommet a donné pour instruction qu’une place centrale soit accordée à l’industrialisation dans le programme d’intégration régionale de la SADC. Dans cette optique, il a mandaté le Groupe de travail ministériel sur l’intégration économique régionale d’élaborer une feuille de route pour l’industrialisation dans la région.

Le Sommet a pris note des progrès réalisés en matière de révision de Plan stratégique indicatif de développement régional (RISDP) et ordonné l’achèvement du Plan de mise en œuvre afin de fixer l’orientation nécessaire à la mise en œuvre des programmes de la SADC.

Le Sommet a entendu un rapport du Comité des Ministres de la Justice relatif sur les progrès réalisés dans les négociations d’un nouveau Protocole sur le Tribunal de la SADC et a adopté ce nouveau Protocole.

Le Sommet a reçu un rapport du Groupe de travail ministériel sur l’intégration économique régionale, qui souligne, entre autres, l’état du démantèlement des tarifs et des échanges intra-SADC. Il a également entendu un rapport d’avancement sur les négociations en cours à propos de la zone de libre-échange tripartite et a ordonné que les négociations de la ZLE tripartite soient conclues dans les meilleurs délais afin d’ouvrir la voie au processus d’instauration de la ZLE continentale.

Examinant la question de la sécurité alimentaire et nutritionnelle régionale, le Sommet a pris note des augmentations de la production alimentaire enregistrée au cours de la saison commerciale 2013-2014. Toutefois, l’aide humanitaire et la malnutrition continuent de poser problème. À cet effet, le Sommet a approuvé une stratégie régionale de sécurité alimentaire et nutritionnelle pour la période 2015-2025 visant à assurer la durabilité des disponibilités, de l’accessibilité et de l’utilisation alimentaires.

Le Sommet a pris note des progrès réalisés en matière de représentation des femmes aux postes politiques et décisionnels et a exhorté les États membres à mettre en place les législations, les politiques et les stratégies nécessaires pour pérenniser les acquis enregistrés jusqu’à présent.

Le Sommet a pris note également des progrès réalisés dans la prévention et la lutte contre le VIH et le sida, la tuberculose et le paludisme, qui tendent toutes à diminuer. Il a examiné également les menaces posées par la maladie à virus Ebola et exhorté les États membres de poursuivre la mise en place des mesures nécessaires pour empêcher son éruption et la contenir de manière efficace en cas de flambée dans la région de la SADC.

Le Sommet a signé les instruments juridiques suivants :

(i) le Protocole sur le Tribunal de la Communauté de développement de l’Afrique australe ;

(ii) le Protocole sur la gestion de l’environnement pour le développement durable ;

(iii) le Protocole sur l’Emploi et le Travail ; et

(iv) la Déclaration sur le développement des infrastructures régionales.

Le Sommet a signé une Déclaration sur les petits États insulaires en développement en faveur du développement aquatique et océanique durable des petits États insulaires en développement dans la perspective de la tenue de la 3e Conférence des petits États insulaires en développement (PEID), qui se tiendra au Samoa en septembre 2014.

Le Sommet a appelé tous les États membres à soutenir pleinement la revendication légitime de la République de Maurice concernant le rétablissement de sa souveraineté sur l’archipel des Chagos, sans laquelle la décolonisation de l’Afrique reste incomplète.

Le Sommet a reconduit Mme Émilie Azaya Mushobekwa au poste de Secrétaire exécutive adjointe chargée des finances et de l’administration et a noté qu’en application du mandat que lui a confié le Sommet au Malawi en août 2013, le Conseil a nommé le Dr Thembinkosi Mhlongo au poste de Secrétaire général adjoint chargé de l’intégration régional.

 Lors de la cérémonie de clôture officielle, le Sommet a entendu des déclarations d’adieu de S.E. le Président Armando Emilio Guebuza de la République du Mozambique et de S.E. le Président Hifikepunye Pohamba de la République de Namibie, dont les mandats présidentiels touchent à leur fin.

Dans son allocution, S.E. le Président Guebuza a salué la SADC pour les réalisations obtenus qu’elle a accomplies depuis sa création, la solidarité et le soutien fraternel qu’il a reçus des autres chefs d’État et de gouvernement, et les exhortés de soutenir son successeur.

Pour sa part, S.E. le Président Pohamba a déclaré au Sommet que cela a été un honneur pour lui d’avoir travaillé au cours des neuf dernières années avec ses collègues, les chefs d’État et de gouvernement de la SADC, et d’avoir œuvré de manière collective avec eux pour surmonter les défis surgissant en matière de paix et de sécurité tout en promouvant le programme d’intégration et de développement de la région de la SADC.

Le Sommet a été officiellement clôturée par le Président de la SADC, S.E. M. Robert Gabriel Mugabe, Président de la République du Zimbabwe

Le Vice-président du Sommet, S.E. le Lieutenant-général Seretse Khama Ian Khama de la République du Botswana, a présenté une motion de remerciements et a invité les Chefs d’État et de gouvernement et tous les délégués au prochain Sommet qui se tiendra à Gaborone en août 2015.

Le Sommet a exprimé sa gratitude au Gouvernement et au peuple du Zimbabwe pour l’organisation du Sommet et pour la chaleureuse hospitalité réservée à tous les délégués.

FAIT A VICTORIA FALLS (ZIMBABWE)

LE 18 AOÛT 2014


Cet article a été lu 3266 fois



Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Subscribe to comments feed Comments (0 posted):

total: | displaying:

Post your comment comment

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Please enter the code you see in the image:

  • email Email to a friend
  • print Print version
  • Plain text Plain text
Newsletter
Email:
Rate this article
0